Celui qui s’est bouché les oreilles

A toi, la demoiselle aux cheveux châtain, légèrement frisés (ou torsadés) et à la grosse écharpe couleur crème que j’ai croisé ce matin. Je crois que tu étais assise dans le tram depuis presque le début de la ligne, Ma Campagne ou avant. J’ai eu une place assise à peu près en face (un peu décalé) vers les stations Château rouge ou Cartelot, je sais plus. On a croisé plusieurs regards timides et l’idée que tu m’observes n’était pas pour me déplaire.

A Lille Flandres je suis sorti un peu avant toi mais tu t’es rapidement mise à mon niveau. J’étais juste à coté de toi, à ta droite. Le tramway commençait à se ranger bruyamment vers le quai d’en face et je me suis bouché les oreilles. A ce moment j’ai cru voir, du coin de l’œil, que tu m’as regardé. J’aurais voulu croiser une dernière fois ton regard mais je craignais de te mettre mal à l’aise.

Une fois en bout de quai, tu a viré à droite pour prendre la sortie de l’escalator. Juste avant de monter tu t’es retourné vers moi et tu as voulu retenir la porte (mais je crois que finalement tu ne l’as pas fais). Peut-être que tu croyais que j’allais suivre. J’aurais bien aimé prendre la même sortie mais l’habitude de prendre un autre chemin m’a fait hésiter et m’a retenu. C’est un acte manqué !

Tes jolis yeux m’ont laissé rêveur pour le reste de la journée :)

    Détails

  • Tramwaytà Gare Lille Flandres.
  • Une rencontre faite le 25 novembre 2014.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le mardi 25 novembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.