Une frite, un prophète. C’est beau le métro !

Je t’ai senti venir, littéralement… et pour cause : l’odeur m’était familière. Un cornet de frites à la main, sauce mayo dans le métro, tu devais avoir drôlement faim pour manger dans un environnement aussi inconfortable.

Ces aliments ne te rendaient pas justice, jolie jeune fille, aux jambes lisses contrairement à l’invective émise par notre cher prophète de voisin au système pileux très fourni de sous le menton. “Vous manger ça de manière gracieuse mademoiselle, vous faites bonne chaire et ça fait plaisir” Il m’a coupé les mots de la bouche.

Je voulais te souhaiter un bon appétit mais j’ai préféré dormir, me reposer de l’ouragan humoristique Akbar d’à côté. Je t’aurai bien piqué une frite pour goûter à ta sauce…

    Détails

  • Métro2à Gare Lille Flandres.
  • Une rencontre faite le 22 mai 2012.
  • Rédigé par un garçon pour une vénus.
  • Publié le mercredi 23 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.